Avez-vous une chance de récupérer votre ex ?

« Le SEUL QUIZ, qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l’amour de votre vie. »Testé et Approuvé par 4 millions de Francophones.

Démarrez le test !

Dépendance affective : Les étapes pour s’en sortir rapidement

En amour, la dépendance affective est très souvent inévitable. Il est très dur de réussir à trouver le parfait équilibre dans un couple, et la dépendance affective peut rendre la vie conjugale parfaitement insupportable, pour l’un comme pour l’autre. Si vous pensiez le contraire, sachez que cette dynamique n’est pas celle, et qu’au contraire, elle peut s’avérer très nocive.

Peur de la solitude, du rejet, de l’abandon de votre partenaire? Vous aimeriez contrôler votre dépendance, et trouver les bonnes solution? On vous propose 5 étapes pour s’en sortir rapidement et en finir avec la dépendance affective.

1. Reconnaître la dépendance affective.

Qu’est-ce que la dépendance affective? Elle dépend de différents profils de personnes, et il y a un grand nombre de causes de la dépendance affective.

Tout d’abord, la dépendance affective est un sentiment de frustration, d’insatisfaction et d’insatiabilité chez un individu. Elle survient notamment dans un couple en crise ou suite à une rupture.

Dépendance affective

On peux distinguer deux profils de personnes dépendantes affectivement:
Le profil A est le plus fréquent: c’est celui d’une personne « collante », infiniment attaché à une personne, qui est conscient de ressentir le besoin d’être aimé, constamment rassuré, et dépend de son partenaire pour s’épanouir et se sentir heureux. Mais cette personne en demande toujours plus.

Le profil B, un peu plus rare que le type A, est celui de l’individu qui ne pense (et ne veut) pas être dépendant affectivement. Pour lui, il n’en a pas besoin. En vérité, ce n’est que se voiler la face: lors d’une rupture, cette personne enlève son masque et, souvent à la surprise du partenaire, s’effondre totalement. Ce qui fait donc dire que la personne a un réel besoin affectif qu’elle n’a fait que le cacher.

Comme le constatent plusieurs études statistiques, on démontre que dans la dépendance affective dans un couple, ce sont les femmes qui sont généralement plus dépendantes que les hommes. Mais attention : celle ci ne concerne pas spécialement que les relations de couple : elle peut aussi se voir dans les relations amicales, familiales, au travail (notamment les collègues), et même parfois dans le cercle plus étendu de l’entourage. Les causes de cette dépendance sont multiples.

Comment savoir que vous êtes concernés par ce problème? Il y a un grand nombre de symptômes pour la dépendance affective dans un couple, une amitié ou un lien familial ou proche. Vous vous retrouverez dans les symptômes de la dépendance suivants si vous êtes en proie à celle ci :

–  Vos humeurs dépendent des autres : vous vous intéressez beaucoup au regard des gens sur vous, mais également à ce qu’ils pensent de vous. Vous vous sentez heureux et épanouie quand vous vous sentez bien intégrer dans votre groupe d’ami ou dans votre couple. Or, si vous discernez un sentiment de rejet, d’humiliation ou d’isolement par apport aux autres (qui n’est souvent que le fruit de l’imagination), vous vous mettez vous-même en retrait et réagissez très mal à la situation. Votre vision de vous-même dépendant des autres, et vous y posez une trop grosse priorité.

–  Vous faites passer le bonheur des autres avant le votre : Votre image est très importante aux yeux de ces personnes. Vous ne voulez donc pas risquer de les perdre en faisant un faux pas et vous répondez positivement à tous ce qu’ils vous demandent, de peur de ressentir encore une fois un rejet de leurs parts, une exclusion. Même si ce n’est pas forcément ce que vous auriez voulu faire, vous vous pliez à ce qu’ils veulent.

–  Vous n’êtes qu’heureux qu’en la présence de la ou les personnes qui vont sont très chère : votre amoureux ou amoureuse, votre meilleur ami ou meilleure amie ou votre groupe de pote, votre jumeau… Vous dépendez inconsciemment d’eux, vous ressentez un fort sentiment de sécurité à leurs côtés et vous n’imaginez pas vivre sans eux.

–  Vous ressentez un besoin jamais inassouvi d’attention et d’amour : Vous êtes un INCROYABLE INSATISFAIT. Quoi qu’on vous donne, vous allez toujours en demander plus, être encore plus exigeant et ça ne fera que faire fuir votre partenaire. Votre exigence vous donc fera défaut dans le cadre d’une relation saine : aucun être humain ne peut satisfaire vingt quatre heures sur vingt quatre, sept jours sur sept, cet immense besoin d’attention et d’affection. On ne peut pas tout le temps rassurer une personne et lui prouver qu’on l’aime plus que tout au monde. Et quand c’est comme ça, vous vous sentez la plupart du temps rejeter.

  Vos émotions sont décuplées : Jalousie excessive, culpabilité et même anxiété… Vous êtes une véritable boule de colère et de sentiments qui se multiplient excessivement. La jalousie excessive est pour vous, vous le verrez plus bas, un moyen de contrôler la vie de votre partenaire : vos peurs sont l’abandon et la trahison. Votre jalousie créée chez vous des comportements envahissants, vous crisez pour un non, des réactions abusives qui surpasse les événements, et même parfois, font de vous un ou une « drama-queen » : vous devenez un pro du drama et vous créez des scandales digne des plus gros buzz de Télé-Réalité.
La culpabilité peut aussi vous ronger, quand vous vous sentez responsable du bonheur des autres, et que vous n’arrivez pas à l’attendre. Cette émotion se ressent également lorsque vous avez une prise de conscience ou quand vous faites preuve de lucidité : vous regrettez des actes que vous avez fait par apport aux autres et à vous-même, vous en devenez même triste, avant de replonger dans le bain de la dépendance affective.
Enfin, vous ressentez du stress permanent. La victime de dépendance affective est tellement anxieuse qu’elle ne peut parfois plus cacher ces mal-êtres.

  Vous n’êtes réellement bien que si vous vous sentez aimés: Vous aimez également donner beaucoup d’amour et vous accrochez corps et âmes à une personne. Mais, vous avez besoin tout autant de ces attentions : dans le cas contraire, vous vous sentez soumis à une domination cruelle, et vous perdez le contrôle de vos émotions afin de retrouver l’amour de votre partenaire. Quand vous êtes seul et dépendant affectif, vous vous sentez vide, déprimé, seul au monde. Vous vous mettez donc en quête pour retrouver quelqu’un qui pourra vous faire ressentir ces émotions amoureuses et affectives, et vous raccrocher à quelqu’un d’autre pour vous sentir de nouveau heureux.

  Vous préférez souffrir que de voir la personne que vous aimez disparaître de votre vie :  Vous êtes incapable de quitter la personne que vous aimez (ou pensez aimer), car vous avez peur de vous retrouver seul et de devoir tout recommencer, retrouver des habitudes de célibataire vous décourage et vous ressentez donc une pression. Vous êtes attaché aux bons souvenirs du passé, sur lesquels vous raccrochez un dernier espoir. Vous vous sentez incapable d’avancer sans cette personne avec qui vous avez tant partagé.

–  Vous voulez avoir le contrôle sur les faits et gestes de votre partenaire : C’est votre façon à vous de vous rassurer, et de surveiller vos arrières. C’est une assurance à l’abandon, à la tromperie et autres crises pouvant perturber le couple: Vous voulez tout savoir pour ne pas avoir le cœur brisé, et vous en devenez parfois paranoïaque : Vous vous permettez de fouiller dans son téléphone, dans ses e-mails, sur les réseaux, et même parfois à en arriver à le suivre quand il sort. Le dépendant affectif pose également énormément de questions sur les loisirs, les rencontres et l’entourage de son partenaire, pour en avoir le contrôle, quit à ce qu’il se sépare lui-même de ses propres fréquentations.

  Vous placez l’autre au centre de votre vie : Vous voulez voir la personne que vous aimez tous les jours, à chaque instant de la journée, et tout faire avec elle. C’est comme vital. Vous vous isolez du reste de votre entourage, ce qui renforce votre peur de vous retrouvez seul.

reconquérir son ex

D’après tous ces éléments, ce qui vous rend dépendant affectivement et le manque d’estime de soi. Vous êtes accroché à une ou des personnes en particulier, avec qui vous êtes un puits sans fond, un verre trouvé, un incroyable insatisfait. Vous êtes aussi un hypersensible, rempli d’énergie plus négative que positive.

Comment donc se libérer de tout ça? Comment se sortir de la dépendance affective?

2. Comment gérer ces émotions et sa dépendance affective dans le couple?

Pour pouvoir gérer sa dépendance en amour ainsi que ces émotions, voir même de se débarrasser de la dépendance affective définitivement, il faut impérativement se détacher affectivement. Pas trop, mais quand même un peu. A chaque souffrance, sa solution, ne vous découragez donc pas. Certes, ce n’est pas facile et ça prend du temps, mais retrouver une estime de soi et s’épanouir dans son couple en vaut véritablement la peine. Donc, pour gérer vos émotions, il est indispensable pour vous et votre partenaire de prendre du recul. Il faut avant tout que vous repreniez les devants sur vos émotions, et un peu d’éloignement avec votre partenaire vous donnera redonnera les clefs de votre confiance.

Faites du sport ! Défoulez vous sur quelque chose : le sport est un bon moyen de se dépenser et de se vider la tête. D’autres loisirs qui occupent l’esprit, comme le cinéma, le dessin ou la peinture sont un bon moyen d’exprimer ses émotions sans choisir son partenaire comme buching-ball, et enfin s’affranchir de la dépendance affective.

« Pour le dépendant affectif, l’amour est comme une drogue. » selon Sylvie Tenenbaum, psychothérapeute et auteure de Vaincre la dépendance affective (Ed. Albin Michel, 2010).  » Le besoin essentiel de toujours vouloir voir, parler et partager avec votre partenaire et semblable au toxico-man en état de manque ne pouvant s’empêcher de reprendre de la drogue, même si c’est mauvais et qu’il le sait. Directement, il se sent mieux et soulagé. Par exemple, pour le cas des SMS, si vous voulez toujours être connecter avec votre conjoint et que vous n’arrivez pas à vous empêcher de vous l’envoyer, Tenenbaum conseille de s’auto-envoyer un mail à soi-même de ce qu’on voulait dire à l’autre. Puis d’effacer le mail !  »

Dédramatisez et soyez positif !

3. Apprenez à vivre pour vous !

« Je ne suis pas la moitié qui va te consoler, toi, de n’être que moitié toi-même! Deviens toi-même! Soit tout entier! » Ce sont avec ces mots que le psychothérapeute Thomas d’Ansembourg imagine et décrit le début d’un dialogue entre deux personnes souhaitant sortir d’une relation de dépendance, dans sa conférence « Femmes et hommes: Monde nouveau, Alliance nouvelle. »

Eloïse, 24 ans, encore étudiante et depuis 4 ans avec son partenaire, subit cette situation de dépendance affective : « Je ne vis qu’avec mon copain, on fait tout ensemble. Que ce soit les loisirs ou les réunions familiales ou entre amis. D’ailleurs, on ne sort pratiquement plus, on reste toujours à l’appart les samedis soirs. » Beaucoup de couples victimes de la dépendance affective en font l’expérience. Mais afin de ne pas se dégoûter l’un l’autre, de faire une sorte de « black out » vis à vis du partenaire, il est important de se garder des moments pour soi, pour voir ses amis, de « se quitter [un peu] pour mieux se retrouver. »  

Vivre en aimant et en étant aimé en retour, c’est bien, mais vivre en harmonie avec soi-même, c’est encore plus sain. On ne peut entretenir une relation saine avec l’autre si on ne se sent pas bien dans sa peau. Ce qui serait donc voué à l’échec.

Il faut apprendre à profiter de la vie, même lorsque l’on est seul. Il y a tellement de choses à faire dans celle ci. La vie est trop courte, et c’est une réalité!!! Éclatez-vous, faites ce que vous aimez, faites des bons choix pour votre avenir, accordez du temps à vos loisirs préférés, voyez vos amis avec qui vous entretenez une amitié saine, voyager… Vous méritez de prendre soin de vous. 

Il faut souvent se retenir pour prendre des habitudes saines et qui devront naturelles au fur et à mesure. Il faut avoir de la patience.

Apprenez à vous connaître! La dépendance affective est une forme de perte de soi-même. On se cherche, on arrive pas à se construire. Mais lancez-vous des défis! Devenez l’indépendant affectif! Prouvez-vous que vous êtes quelqu’un de fort et que vous pouvez réussir à surmonter tout ça. Tester donc des choses que vous n’avez jamais fait, mettez vous au sport, manger des choses que vous n’aviez jamais goûter ou changer de style vestimentaire, de coupe de cheveux, achetez vous des baskets… Faites le pour vous, et pour votre plaisir!

Organisez vous un emploi du temps bien chargé, afin d’être constamment occupé et de n’avoir quasiment plus de temps pour vous préoccuper de ce que fais votre partenaire à ce moment précis. Ce n’est qu’en étant réellement heureux/se et optimiste que l’on parviendra à faire douter son ex sur ses sentiments et sur sa décision de rompre.

4. S’ouvrir aux autres.

Même si vous ne vous en rendiez pas compte, la dépendance affective vous isole du reste du monde. Vous vous renfermez sur vous et votre couple et vous en oubliez totalement vos autres priorités, vos loisirs, votre entourage. Votre relation devient votre seule raison de vivre, et c’est encore plus voyant lors des périodes de dépendances affectives très fortes. C’est un cercle vicieux, car vous vous coupez du monde extérieur, vous dégradez vos liens avec les gens et vous risquez de les perdre un par un.

Mais ce n’est pas parce que vous voyez du monde que votre partenaire vous enverra bouler. Au contraire, le fait de ne plus être le seul centre d’intérêt vous permettra de vous souffler un bon coup pour chacun d’entre vous. Ne délaissez pas vos proches, famille ou amis, car ils sont nécessaire à votre équilibre et à votre bonheur : un ami et une famille peut également vous procurez beaucoup d’amour, à une échelle certes différente d’un amoureux ou d’une amoureuse.

Faites des rencontres ! Bien sur, évitez de trop provoquer la jalousie de votre conjoint, mais quoi de meilleur que de socialiser avec de nouvelles personnes, de s’ouvrir aux individus, de découvrir de nouvelles personnalités qui vous ferez probablement autant de bien que celle que vous avez déjà ?

Et pour faire de nouvelles rencontres, il faut sortir : aller à des soirées où vous ne connaissez personne, voyagez dans des villes du monde entier, socialiser dans des bars ou même à l’université ou au bureau ! Tout lieu public est un centre de socialisation. Partagez, communiquez, instruisez-vous, et vous verrez que cette ouverture d’esprit vous changera la vie. Vous avez toutes les clefs pour en finir avec la dépendance affective.

5. Pourquoi votre partenaire ne peut pas vous aider?

N’oubliez pas que la personne sur qui vous vous reposez est aussi une victime de la dépendance affective. En vous comportant comme ci vous n’aviez que lui, vous lui mettez beaucoup de responsabilité sur les épaules : vous le poussez à vous rassurer, à ce qu’il vous montre -quit à se forcer- son amour infini. Mais à force d’être beaucoup trop exigeant avec lui ou elle, votre partenaire subira aussi cette situation. De plus, plus elle vous donnera et plus vous serez exigeant avec cette personne.

Mais attention : vous lasserez de plus en plus votre partenaire, et vous en prendrez conscience sous la forme d’un rejet, d’un dégoût ou d’un presque abandon de sa part. N’oubliez pas qu’il souffre aussi de cette situation puisqu’il ne peut pas s’épanouir comme il l’aimerait et vous risquez donc de finir tous les deux dans un mur.

C’est pourquoi vous devez apprendre à contrôler vos émotions et commencez à penser pour VOUS! Prenez des décisions, faites ce qui vous plait, rêvez par vous-même. Ce n’est que quand vous adopterez le bon comportement que le couple ira mieux: votre partenaire osera enfin s’ouvrir et vous pourrez enfin évoluer ensemble.

Si vous voulez que ça marche, c’est comme pour les autres sujets: il n’y a pas d’exception, il faut laisser le temps agir sur ses efforts et prendre son mal en patience. Traiter la dépendance affective, c’est long. Mais ne perdez pas espoir! Envisager ce meilleur avenir qui aboutira à tout cet acharnement pour réussir. Vous n’êtes pas un cas isolé, d’autres l’ont fait avant vous ou le subissent encore aujourd’hui !

6. Comment sortir de la dépendance amoureuse avec un ex?

Coucher avec son ex n’est pas la bonne solution dans cette situation. Etant dépendants affectifs dans la relation de couple, certaines personnes le reste et n’arrive pas à faire leur deuil après la rupture. N’étant plus avec leur partenaire, il est encore plus difficile de s’en sortir.

Vous saviez que ça n’allez plus. Vous saviez qu’il était inévitable de se séparer. Mais la tentation et la peur sont trop forte, et vous ne pouvez pas vous faire à l’idée que votre partenaire est définitivement parti. Vous ne pouvez pas tourner la page. Et pourtant, c’est possible.

Vous savez que vous n’avez pas 36 solutions. Il faut soit:

  • Que vous réussissiez à passer à autre chose. Une rupture, c’est l’étape la plus dure. Tout le monde y passe. Clémence, 22 ans, après 3 ans passés avec son ex et victime de la dépendance amoureuse, nous dit: « La rupture était très douloureuse. Je ne pensais pas qu’il en serait capable, j’ai mis au moins 3 ou 4 mois à m’en remettre. J’ai même été voir un psychologue pour m’aider à me relever, j’ai cru tomber en dépression. Mais, maintenant, je me suis enfin retrouver et je me sens plus épanouie que jamais! Je suis bien mieux sans lui. Je m’éclate, je sors et je profite pleinement de ma vie de célibataire. Mon passé est le passé, j’ai définitivement fais une croix dessus et c’est bien mieux comme ça. On apprend de ces erreurs! » Rien n’est impossible, sachant que chaque personne (sauf les chanceux qui trouvent l’âme soeur du premier coup) vit au moins une rupture amoureuse dans sa vie. Et pourtant, ce n’est pas la fin !
  • Que vous récupériez votre ex. Mais comprenez bien que d’abord, il faut que vous vous occupiez de votre dépendance amoureuse car de un, votre ex aura peur de retomber dans cette dynamique malsaine, et de deux, si vous remettez le couvercle et que rien ne change, ça ne fera que retarder une rupture encore plus douloureuse. Avant de reconquérir son ex, il faut se libérer de ce lourd fardeau qu’est la dépendance affective.

Dans tout les cas, il vous faut obligatoirement rompre la dépendance affective: que ce soit dans une future relation ou avec votre être, il est impossible de vivre ainsi. Ce ne sont pas des relations vivables et équilibrées, et vous ne pourrez jamais vous épanouir dans un tel état d’esprit.

Reprenez le contrôle, oubliez ces mauvaises attitudes, et foncez! Vous serez enfin fiers de vous, et vous pourrez enfin vivre pleinement votre amour, dans un bonheur inconditionnel.

 

A propos de l'auteur

Florent et Sébastien

Salut à toi et bienvenue sur notre site internet, C'est un plaisir de partager avec toi nos conseils pour mieux gérer ta vie sentimentale. Nous te partageons à travers notre site internet toutes nos techniques et expériences sur la séduction et la reconquête amoureuse.

Laisser un commentaire

Plus que 3 places disponibles pour...
Récupérer votre ex dès ce soir
Je t'envoie sur quelle adresse mail ?
Est-ce que ton ex va te laisser une seconde chance ?
Quiz de 30 secondes
Je t'envoie la technique que j'ai appliqué de A à Z pour récupérer mon ex