Perte d’appétit après une rupture : pourquoi vous n’avez plus faim

Déceptions en amour ? Vous en avez certainement connu une au moins au cours de votre vie. Les longues heures passées dans votre chambre et l’humeur morose qui va avec ne vous sont pas inconnues non plus. Mais avez-vous aussi remarqué que durant cette douloureuse période, soit vous n’avalez pratiquement rien, soit vous vous jetez sur tout ce qui peut y avoir de comestible au frigo ?

Plusieurs études ont montré que la plupart des femmes feraient plutôt partie de la première catégorie.

Rupture amoureuse perte d’appétit : La faute aux hormones ? 

D’après des études scientifiques, une rupture provoquerait un état de manque qui serait comparable à celui ressenti chez un toxicomane n’ayant pas reçu sa dose habituelle de drogue.

NOUVEAU : Avez-vous une chance de sauver votre couple ?

Je vous ai préparé un QUESTIONNAIRE unique capable de déterminer vos chances de récupérer votre ex, et de découvrir quelle stratégie vous devez mettre en place pour sauver votre couple.

>> Cliquez ici pour faire le test

Des études plus approfondies sur le sujet, menées en Hollande montrent que la principale raison de votre perte d’appétit lorsque vous rompez avec votre compagnon, serait les hormones.

Que se passe-t-il concrètement ?

Ces liquides de notre organisme, aux différentes fonctions et dont la concentration dans notre sang est grandement influencée par les différents états de notre corps.

douleur physique d'un chagrin d'amourComme les émotions par exemple, qui constituent un élément non négligeable lorsqu’on parle de rupture d’une relation amoureuse. Ceci est la conséquence directe de la rupture » amoureuse perte d’appétit.Ceci constitue vraiment une douleur physique d’un chagrin d’amour.

 

Un peu de physiologie pour vous aider à comprendre  la perte d’appétit : 

Notre organisme a été génétiquement programmé pour se protéger, et donc a des réactions que nous pouvons juger de stéréotyper face aux variations de notre milieu.

Ainsi la conséquence de la rupture amoureuse perte d’appétit se traduit par  des émotions comme de la tristesse, de la colère ou de la peur, notre organisme lui, réagit comme s’il était face à un danger même si ce n’est pas réellement le cas.

Cela se passe dans notre cerveau

Deux zones de notre cerveau, très proches et agissant l’une sur l’autre, entrent alors en activité. Il s’agit de l’amygdale qui gère nos émotions, et de l’hypothalamus dont le principal rôle est d’assurer notre adaptation aux variations de notre milieu.

L’hypothalamus qui est stimulé par l’amygdale lorsque nous ressentons ces émotions citées plus haut provoque alors la sécrétion d’une hormone : l’adrénaline, qui est encore appelée hormone du stress ou hormone des sensations fortes.

L’élévation du taux de cette hormone dans le sang entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque, de la fréquence respiratoire, du taux de sucre dans le sang, et un niveau d’éveil et de vigilance accru.

Un système de défense naturel

NOUVEAU : Avez-vous une chance de sauver votre couple ?

Je vous ai préparé un QUESTIONNAIRE unique capable de déterminer vos chances de récupérer votre ex, et de découvrir quelle stratégie vous devez mettre en place pour sauver votre couple.

>> Cliquez ici pour faire le test

Un véritable atout pour nos muscles squelettiques et aussi pour les muscles de notre système digestif. Ceux-ci reçoivent alors plus d’oxygène et de sucre, et sont donc plus enclin à se contracter efficacement pour nous permettre de nous défendre, de prendre la fuite face au dit danger, et aussi de ralentir notre transit intestinal pour nous empêcher de ressentir le besoin de nous nourrir.

Cette rupture amoureuse perte d’appétit, le cœur qui bat à cent à l’heure, et les nuits blanches que vous passez lors de vos périodes de chagrin, s’explique donc.

Les effets de l’adrénaline sont éphémères dans la rupture amoureuse perte d’appétit.

Les super pouvoirs de l’adrénaline ne dureront que quelques jours. La faim refera donc surface après seulement quelques jours, et sera plus intense que d’habitude. Ceci est dû au fait que votre organisme cherche à compenser les pertes des réserves énergétiques causées par son activité accrue, sous l’effet de l’hormone du stress.

Vous serez alors plus attirée par des aliments à haute valeur énergétique et grasse comme des burgers, de la crème glacée, dans le but de combler plus rapidement ces pertes.

Mais d’après des recherches menées par une psychothérapeute hollandaise, combler les pertes énergétiques ne serait pas la seule raison de cette tendance au junkie food, après une rupture. Il y aurait donc une autre raison qui est plutôt d’ordre psychologique. D’après cette psychologue, si vous consommez tous ces aliments qui vous procurent tant de plaisir, c’est surtout pour compenser un vide intérieur causé par votre rupture.

Mais d’où provient ce vide ? 

La rupture amoureuse perte d’appétit serait l’origine qui provoque  encore une fois hormonale. L’hormone en cause cette fois-ci, est l’hormone du plaisir ou hormone de l’attachement : l’ocytocine.

Sécrétée en quantité importante au cours d’une relation amoureuse, elle est responsable de l’attachement, de ce besoin fou que vous avez de voir votre partenaire, et vous donne également l’impression d’être protégée.

conséquent de la rupture amoureuseElle voit cependant son taux baisser considérablement lors d’une rupture, d’où ce sentiment de manque et de vulnérabilité qui vous poussent à donc consommer des aliments qui vous procurent beaucoup de plaisir afin de combler ce vide. Ceci est la conséquence  de la rupture amoureuse.

En effet, ces aliments qui nous procurent du plaisir sont le plus souvent des aliments gras tels que ceux cités plus haut.

En conclusion 

Il existe une très grande différence entre hommes et femmes en ce qui concerne leurs réactions face à une rupture où à d’autres chocs émotionnels. Chez les douleurs émotionnelles peuvent même se manifester physiquement, par des céphalées, des douleurs abdominales ou de dos.

Il existe également des différences entre les femmes, malgré la physiologie qui est souvent la même. En effet lors d’une rupture, on peut remarquer chez certaines femmes une perte de l’appétit alors qu’au contraire d’autres seraient capables d’engloutir un bœuf entier.