Comment gérer le divorce en période de pandémie (COVID-19) ?

Florent Rizzi

Alors que la France, et même le monde entier, traverse une période de crise sanitaire sans précédent, il y a certaines situations qui se sont vues chamboulées. Vous Avez certainement beaucoup entendu parler de la hausse des divorces après le premier confinement. En revanche, il y a peu d’informations sur les différentes procédures qu’il est possible de faire ou de ne plus faire suite à la pandémie de Covid-19 en ce qui concerne les divorces. Dans ce cas, comment gérer le divorce en période de pandémie de Covid-19 ?

Le divorce, une étape importante et très stressante

Le divorce fait, malheureusement, partie de la vie. De nombreux couples qui ne s’entendent plus ou qui ne s’aiment plus, souhaitent divorcer. Et d’après les premiers retours, même si aucun chiffre concret, n’ont pu être donné pour l’heure, il semblerait que le premier confinement a fait grimper le nombre de divorces. En effet, beaucoup de couples ont dû rester confinés ensemble 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ce qui a entraîné beaucoup de disputes.

En temps normal, un divorce est très stressant et ça l’est encore plus en cette période de pandémie de Covid-19. Beaucoup de personnes se posent des questions. Est-il possible de divorcer pendant la crise sanitaire ? Faut-il quand même rester confiné ensemble malgré une séparation ? Les procédures sont-elles les mêmes qu’en temps normal ? Autant de questions pertinentes qui méritent d’être traitées de manière efficace.

Est-ce qu’il est possible de divorcer pendant la pandémie de Covid-19 ?

La réponse à cette question est simple : oui il est quand même possible de divorcer pendant la pandémie de Covid-19. Toutefois, à cause de la crise sanitaire et du confinement qui a, de nouveau, été mis en place par le gouvernement, de nombreux tribunaux ont leurs portes closes. Beaucoup de juges n’exercent plus ou ont du reporter des procédures non essentielles. Toutefois, il reste quand même possible de divorcer pendant la pandémie, mais il faudra se montrer patient.

NOUVEAU : Avez-vous une chance de sauver votre couple ?

Ne manquez surtout pas le questionnaire unique que je vous ai préparé afin d'évaluer vos chances de reconquérir votre ex. Et découvrez gratuitement une stratégie unique pour obtenir une seconde chance avec votre ex.

>> Cliquez ici pour faire le test. (Ne trichez pas à la question 7)

Dans l’idéal, il est préférable de se rapprocher d’un avocat. De cette manière, ce dernier pourra mieux vous orienter. Cela dit, certains avocats sont aussi indisponibles.

Dans tous les cas, renseignez-vous, car dans certaines communes, les procédures de divorce sont, tout simplement, suspendues.

Et qu’en est-il de la signature de la procédure de divorce ?

Là encore, un problème de taille se pose. En effet, durant la pandémie de Covid-19, divorcer est tout à fait possible en trouvant un juge, un avocat ou un notaire disponible. Mais durant le confinement, les déplacements sont interdits.

NOUVEAU : Avez-vous une chance de sauver votre couple ?

Ne manquez surtout pas le questionnaire unique que je vous ai préparé afin d'évaluer vos chances de reconquérir votre ex. Et découvrez gratuitement une stratégie unique pour obtenir une seconde chance avec votre ex.

>> Cliquez ici pour faire le test. (Ne trichez pas à la question 7)

Divorce et confinementPour signer la convention de divorce en compagnie des deux parties et de leurs avocats, c’est relativement compliqué. En réalité, tout dépend des cabinets d’avocats. Certains pratiquent la signature électronique, ce qui permet de ne pas se déplacer pour signer le document, seulement, rares sont les cabinets qui optent pour cette solution. Par conséquent, si vous souhaitez divorcer durant le confinement, vous allez devoir atteindre la fin de ce dernier pour pouvoir signer la convention de divorce.

Faut-il obligatoirement continuer à vivre ensemble malgré une procédure de divorce ?

Le confinement oblige les gens à rester chez eux et à ne pas sortir, du moins, il est possible de sortir, mais pour le strict nécessaire. Une question se pose donc : quand on est en pleine procédure de divorce ou de séparation, doit-on rester confiner ensemble ? En premier lieu, tout dépend de vous. Beaucoup de couples séparés continuent à vivre ensemble par praticité ou d’ordre financier et s’entendent très bien. Si vous divorcez d’un commun accord et que vous vous entendez très bien, vous pouvez, tout à fait, rester confiné ensemble.

La fin du mariageDans Le cas où il n’y a aucune entente possible, l’un de vous deux va devoir déménager. Si le déménagement s’effectue dans la même ville, vous devrez prendre toutes les précautions possibles pour déménager en toute sécurité. Les gestes barrières et la distanciation sociale sont, bien évidemment, de rigueur. Si le déménagement a lieu dans une autre ville, vous devrez vous rapprocher de la mairie de votre commune actuelle et celle de votre future commune, afin de savoir si les déplacements entre ces deux villes sont possibles ou non.

Qu’en est-il des divorces pour violence conjugale ?

Vous n’avez pas d’autres choix que de divorcer parce que vous êtes victime de violence conjugale ? Dans ce cas, sachez que même en période de pandémie de Covid-19 et même en confinement, vous pouvez recevoir toute l’aide dont vous avez besoin. Tout d’abord, il faut bien déterminer s’il s’agit de violence physique ou morale ou s’il s’agit de simples disputes et de mésententes.

NOUVEAU : Avez-vous une chance de sauver votre couple ?

Ne manquez surtout pas le questionnaire unique que je vous ai préparé afin d'évaluer vos chances de reconquérir votre ex. Et découvrez gratuitement une stratégie unique pour obtenir une seconde chance avec votre ex.

>> Cliquez ici pour faire le test. (Ne trichez pas à la question 7)

Si vous êtes bien victime de violence conjugale et que vous avez peur pour votre vie ou celle de vos enfants, il est évident que vous ne pouvez pas rester confiné avec cette personne. Le mieux est donc, de vous rapprocher des maisons d’hébergement qui se trouvent dans votre ville. Malgré la pandémie et le confinement, les maisons d’hébergement peuvent continuer à accueillir les personnes victimes de violence conjugale. Il est quand même préférable de téléphoner avant afin de savoir lesquelles sont bien restées ouvertes et si elles disposent de places libres.

Par ailleurs, les commissariats de police restent également ouverts dans le cas où vous voudriez déposer plainte ou demander une mesure d’éloignement.

Comment se passe la garde alternée des enfants en cas de divorce durant la pandémie de Covid-19 ?

Divorcer pendant la pandémie de Covid-19, cela peut vite devenir très compliqué, surtout lorsqu’il y a des enfants au milieu. Les mesures mises en place par le gouvernement sont parfois difficiles à comprendre pour les parents. La garde alternée est-elle toujours d’actualité pendant la pandémie et, plus précisément, pendant le confinement ? Faut-il stopper le droit de visite d’un parent pendant cette période ?

Tous les parents, même séparés ou divorcés, veulent le meilleur pour leurs enfants. Le virus qui contamine le monde fait peur à tout le monde et les parents veulent protéger leurs enfants. Certains parents se disent qu’il est préférable, pour les enfants, qu’ils restent confinés chez l’un des deux parents, au détriment de l’autre. Toutefois, cela peut provoquer des conflits.

Pour la loi, le droit de visite et la garde alternée qui étaient mis en place avant la pandémie, doivent poursuivre et ce, même s’il y a un confinement. Attention, si l’un des deux parents est positif au Covid-19 ou s’il a été en contact avec une personne positive, dans ce cas, il est recommandé de ne pas faire aller l’enfant (ou les enfants) chez le parent contaminé ou potentiellement contaminé.

En cette période compliquée, il est préférable de trouver un terrain d’entente entre les parents divorcés concernant la garde des enfants. Vous pouvez, par exemple, faire 15 jours chez l’un et 15 jours chez l’autre. Le principal étant le bien-être des enfants, il est donc plus judicieux de faire des séjours longs chez chaque parent plutôt qu’un week-end sur deux ou une semaine sur deux.

Dans le cas où les deux parents ne s’entendent pas du tout sur la garde alternée des enfants, il faudra se rapprocher des avocats pour trouver la meilleure solution.

En ce qui concerne les déplacements liés au fait d’aller chercher ou de ramener les enfants, durant la pandémie de Covid-19, tout se passe comme d’habitude. Par contre, durant le confinement, vous devrez remplir l’attestation de déplacement et, bien sûr, prendre toutes les précautions pour assurer le transfert des enfants en toute sécurité.

Pour finir

Bien que plus difficile qu’en temps normal, il est tout à fait possible de divorcer pendant la pandémie de Covid-19. En ce qui concerne le fait de comment bien gérer le divorce en période de pandémie (Covid-19), là c’est quelque peu différent. En effet, tout dépend du motif du divorce et de l’ambiance qui règne au sein du couple.

S’il y a une bonne entente, alors vous pouvez vous confiner ensemble sans aucun problème, mais si ce n’est pas le cas, un déménagement sera préférable. Quoi qu’il en soit, sachez que les démarches et les procédures pour divorcer peuvent encore être réalisées, mais il faut bien se renseigner au niveau des tribunaux et des avocats pour savoir s’ils sont disponibles et surtout, savoir si les procédures de divorce ne sont pas stoppées durant la pandémie et le confinement.

Alors si vous avez l’intention de divorcer pendant ce période difficile, si vous avez la possibilité de retarder la procédure, dans ce cas, faites-le. Mais si ce n’est pas du tout possible, contactez les tribunaux et les avocats près de chez vous pour connaître les modalités des divorces durant la pandémie de Covid-19. Concernant la garde des enfants, là aussi, il faudra trouver un terrain d’entente pour que tout se déroule dans de bonnes conditions.